larmier


larmier
Larmier, m. acut. Est la jettée de la tuyle ou autre chose issant du couvert d'une maison outre l'aplomb de la muraille de dessous, pour jetter le desgoust coulant de la couverture au loing d'icelle muraille, et garder que ledit desgoust ne la corrompe. Et est un mot usité en maçonnerie, par imitation de ce mot Latin Lacryma, que le François dit Larme, comme si lon disoit Lacrymarium, par ce que les gouttes cheant des tuyles semblent à des larmes decoulans des yeux, Quia guttas stillicidij ceu lachrymas cadentes reiicit a pariete.
Le larmier d'une muraille, Proiectura, Supercilium.
Les larmiers d'une maison, Coronae. Budaeus praecincturas etiam vocat, et praecinctiones.
Larmier aussi entre mareschaux de chevaux est la vene plus proche de l'oeil du cheval, ainsi appelée de ce qu'elle joint l'oeil d'iceluy, Vena ocularis.

Thresor de la langue françoyse. .